Screenshot_2016-04-06-19-12-44-1

Le Bénin vient de tourner la page Yayi Boni. Son successeur, Patrice Talon, a prêté serment ce mercredi en fin de journée, au rythme de 21 coups de canon.

Dans son allocution d’une dizaine de minutes au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, le nouveau Président du Bénin, élu à l’issue de l’élection du 20 mars 2016, s’est engagé à faire de son « mandat unique à la tête du pays, un mandat de reformes et de transition pour remettre les choses sur les rails ».

« Je ferai de mon mandat unique une exigence morale », a-t-il indiqué devant les présidents de la Cour constitutionnelle, de l’Assemblée nationale et de la Cour suprême. « Je m’engage à faire de ce mandat, un instrument de rupture et de transition, à promouvoir une justice indépendante, à redynamiser l’administration publique ».

A noter que peu avant la prestation de serment, le tête- à-tête, longtemps incertain, a finalement eu lieu entre l’entrant et le sortant. Et ce dernier, Yayi Boni, de surprendre une dernière fois, en offrant une Bible au nouveau locataire du Palais de la Marina.

Le Premier ministre sortant, Lionel Zinsou, a assisté à la cérémonie d’investiture.

Par ailleurs, aucun chef d’Etat n’était au rendez-vous ; ainsi en a décidé Talon, qui voulait une cérémonie sobre entre béninois.

Par Nephthali Messanh Ledy

Ce contenu pourrait également vous intéresser