LMINE DE TASIAST
LA MINE DE TASIAST

Kinross Gold corporation, société -mère de Tasiast Mauritanie Limited SA (TMLSA) a annoncé dans un communiqué publié ce mercredi 30 mars, son intention de réaliser la phase 1 du projet  d’expansion de la mine de Tasiast, pour un financement estimé à environ 300 millions de dollars, soit plus de 102 milliards ouguiyas. Cette initiative entre dans le cadre de la vision de l’entreprise à mener des stratégies de réduction des couts de production afin de booster et viabiliser la performance de l’offre à long terme.

Selon la même source le projet se fera en deux phases, la première dite d’expansion portera la capacité de traitement de l’usine à 12000 tonnes /jour (t/j), qui est actuellement de 8000 t/j grâce à l’installation d’équipements supplémentaires de concassage et de broyage à la mine. La production de ce projet devrait atteindre sa vitesse de croisière au premier trimestre de 2018.

Dans son ambition la structure prévoit également la réalisation de la phase 2 du projet d’expansion en fin 2017. Un programme qui portera la capacité productive de l’usine à 30000 t/j, soit une augmentation de 18000t/j, comparée à la phase 1. Le cout supplémentaire de ce projet est estimé à 620 millions de dollars, ce qui fera un cumul de 920 millions de dollars à l’ensemble des deux projets d’expansion.

Le communiqué indique, « la décision de mettre en œuvre la phase 1 témoigne de l’engagement de Kinross par rapport au potentiel de la mine. Toutefois, les objectifs d’accroissement de la production à Tasiast doivent aller de pair avec la réduction des coûts,  afin que la mine soit une exploitation rentable et ainsi préserver son avenir. Avec les prix de l’or actuels qui demeurent instables, les réductions de coûts sont d’autant plus nécessaires que Tasiast demeure la mine ayant les coûts de production les plus élevés parmi toutes les opérations de Kinross ».

Le document mentionne, « TMLSA continuera de mettre en œuvre ses plans de réduction de coûts. La Société négocie actuellement avec les délégués du personnel, une nouvelle Convention Collective d’Etablissement en vue de mieux aligner les conditions d’emploi avec les réalités du marché et les capacités financières et opérationnelles de la mine. Elle espère que les délégués sauront comprendre la nécessité des mesures à prendre et qu’ils soutiendront de bonne foi la Société dans ses efforts pour garantir la viabilité de la mine sur le long terme ».

Par Ibrahima Dia