Mohamed Benchaâboun, Président Directeur Général du groupe Banque centrale populaire ( BCP )
Mohamed Benchaâboun, Président Directeur Général du groupe Banque centrale populaire ( BCP )

Dressant son bilan de l’année 2015, le groupe Banque centrale populaire ( BCP ) affiche une progression de 4% de son produit net bancaire à 15, 3 milliards de dirhams (1 euro= 11 dirhams) tirée par une contribution vigoureuse de toutes les filiales, notamment celles opérant en Afrique Subsaharienne.

Le résultat net part du Groupe s’est inscrit en net accroissement de 14.4% à 2,5 milliards de DH, performance soutenue par les réformes institutionnelles. Le résultat net consolidé est maintenu à plus de 3 milliards de DH.

Selon le président-directeur général du groupe, Mohamed Benchaâboun, cette bonne performance s’appuie sur la politique «volontariste» et «prudente» de couverture des risques du groupe. «Les efforts considérables déployés par notre banque ont permis de réaliser d’excellentes performances qui ont conforté notre position de premier collecteur de dépôts et de premier distributeur de crédits à l’échelle nationale en 2015 et permis à notre groupe d’être élu African Bank of the Year lors des African Banker Awards» a t-il indiqué lors de la présentation des résultats annuels,  le 24 mars dernier à Casablanca.

Pour l’année précédente, afin de sécuriser ses engagements et ses sources de rentabilité, le groupe BCP a procédé au renforcement  de sa politique de couverture des risques de l’ordre de 7% à 3, 2 milliards de dirhams. Il a ainsi constitué une provision pour risque pays relative à la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine et affecté une provision additionnelle pour risques généraux de 105 millions de dirhams. Ce qui porte son encours à 2,4 milliards de dirhams. Le taux de couverture consolidé ressort à près de 73%.

Le groupe fait état d’un fonds de soutien dont l’encours s’élève à 2,6 milliards de dirhams. Ce qui lui permet de renforcer sa solidité financière et consolider la cohésion intragroupe. En outre, le groupe Banque centrale populaire (BCP) annonce une réorganisation de son organigramme.  La nouvelle organisation commercialecomprend désormais deux pôles. La première,  une banque de détail qui regroupe les Banques Populaires régionales (BPR), les sociétés de financement, l’assistance, les sociétés de microcrédit et les Marocains du monde. La deuxième entité ou la banque de financement, d’investissement et de l’international, englobe la banque d’affaires, les services offshore, le custody, les banques africaines subsahariennes, les sociétés de microcrédit et le Payement Center.

A travers cette réorganisation, BCP entend atteindre les objectifs du plan Elan 2020 , à savoir augmenter de manière significative son produit net bancaire et améliorer son efficacité opérationnelle d’ici 2020.

Pour rappel, le plan de développement de la banque «Élan 2020», adopté en 2015, porte sur le développement de 3 leviers de croissance majeurs pour le groupe : d’abord, le leadership dans l’innovation technologique au service du client. Ensuite, un approfondissement des synergies intragroupes et enfin le développement de l’empreinte stratégique en Afrique subsaharienne.

Share Button