Screenshot_2016-03-30-09-21-16-1

Le groupe français CEGID, spécialisé dans l’édition de logiciel de gestion, a ouvert à Abidjan sa première filiale en Afrique subsaharienne. Une enjambée que Jean Michel Aulas, le PDG du groupe, justifie par « la forte dynamique de développement du numérique » sur le continent.

Déjà présent au Maroc et en Tunisie, CEGID Group amorce ainsi un tournant sur un continent où ses produits sont exploités dans près d’une vingtaine de pays par 1 300 clients de divers secteurs d’activité.

En Afrique, le marché de la transformation numérique, faut-il le rappeler, reste encore un vaste champ à défricher. Le groupe souligne dans un communiqué, sans donner de détaille, y avoir multiplié par cinq son chiffre d’affaires ces trois dernières années et entend réitérer la performance d’ici 2019.

Abidjan va couvrir l’ensemble des activités de la firme dans la partie noire du continent. Avec dans le viseur de la marque de grandes entreprises françaises présentes sur le continent (Bolloré, Orange, …) mais également les organisations locales, publiques et privées.

Cegid, acteur majeur de la transformation numérique, offre des logiciels de gestion et des services cloud. L’entreprise basée en France, est présente dans plus de 15 filiales ou bureaux dans le monde et emploie plus de 2 000 personnes. En 2015, elle a comptabilisé 282 millions d’euros de chiffres d’affaires.

Share Button