image
Sensè relancer la ville de Nouadhibou, le projet de la ZFN peine à sortir des maquettes.

En retard sur son agenda, l a Zone Franche de Nouadhibou (AN-ZF) va mettre en œuvre un schéma directeur opérationnel dans le cadre de son plan de développement pluriannuel. La colonne vertébrale de ce plan repose sur «l’aménagement de la zone industrielle Sud ».
L’ action qui intervient alors que de nombreuses voix pointent du doigt les retards, permettrait à  « la mise en œuvre de projets industriels à court terme pouvant être un véritable catalyseur de l’emploi et un important levier pour la valorisation foncière, elle même clef de voûte du développement de la Zone Franche de Nouadhibou», informe un communiqué de presse.

La zone industrielle Sud, dont la superficie est de 620 ha, a déjà attiré des projets importants en cours de réalisation, annonce de manière laconique l’institution, sans préciser lesquels.
Créée en juin 2013, avec d’énormes facilités fiscales, douanières et au niveau de la sécurité sociale pour attirer massivement les investisseurs, la Zone Franche de Nouadhibou semble avoir du mal à prendre son envol, selon l’avis concordant des observateurs.
Un blocage dont il va falloir identifier la véritable source pour «soigner le mal ».


 

Amadou Seck, Nouakchott