téléchargement (26)

Au cours du mois de janvier 2016, la gestion budgétaire a été marquée par un rythme de mobilisation modéré des ressources, conjugué à une exécution satisfaisante des dépenses. En effet, les ressources mobilisées sont évaluées à 120,6 milliards de CFA contre 119,5 milliards de CFA un an auparavant, soit une hausse d’1,1 milliard de F CFA. Cette augmentation a été relevée par la direction de la prévision et des études économiques (DPEE) du Sénégal.

Ces ressources sont réparties en recettes budgétaires pour 109,2 milliards et en dons pour 11,4 milliards de F CFA. Les recettes budgétaires ont enregistré un léger accroissement de 0,6 milliard (+0,6%) grâce, notamment, aux recettes fiscales qui se sont accrues de 8,6% pour ressortir à 107,5 milliards.

Ces résultats sont obtenus grâce à l’amélioration des recouvrements de l’impôt sur le revenu (24 milliards), de l’impôt sur le revenu des valeurs mobilières (12,6 milliards), du fonds de soutien à l’importation des produits pétroliers (11,7 milliards) et de la taxe spécifique sur le pétrole (5,1 milliards).

Pour les dépenses totales et prêts nets sont estimés à 176,3 milliards de F CFA, ils ont progressé de 34,3% en glissement annuel.

Au total, le solde budgétaire (dons compris) est estimé en déficit de 55,7 milliards de F CFA au mois de janvier 2016 contre 11,9 milliards à la même période de l’année précédente.

Ce contenu pourrait également vous intéresser