2016-03-25-22-43-12-479634956

Lancée le 9 septembre 2014, la nouvelle usine de fabrication de mayonnaise du groupe Unilever est officiellement entrée en production ce 24 mars, avec son inauguration en grande pompe par le Premier ministre ivoirien, Kablan Duncan. 

D’une valeur de 6 milliards de francs CFA, soit environ 9,15 millions d’euros, l’usine installée dans la zone industrielle de Vridi, à Abidjan, va produire annuellement 10.000 tonnes de mayonnaise à destination du marché local mais aussi sous régional. Une offensive du groupe anglo-néerlandais, qui exploite la marque Calvé et veut se relancer sur un marché ivoirien inondé par  un concurrent local et par d’innombrables marques étrangères.

Au-delà de cette installation, la firme ambitionne de contrôler la chaîne d’approvisionnement de son usine qui va nécessiter annuellement entre autres 4 500 tonnes d’huile de soja et 130 tonnes de poudre de jaune d’œuf. Des «intrants» pour lesquels Unilever entend se fournir localement en s’associant à des projets agro-industriels, dans le soja et la production d’œuf, avec notamment la SIPRA, le leader ivoirien de la volaille.

Il s’agit d’un important projet auquel a activement contribué Ziobeieton Yeo, l’actuel directeur général d’Unilever Côte d’Ivoire nommé en décembre dernier, alors directeur marketing Afrique du groupe.

Présent en Côte d’Ivoire depuis 2001, suite au rachat de l’ex Blohorn, la firme qui emploie 500 salariés a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 60 milliards FCFA, soit 91,47 millions d’euros, à fin 2015.