2016-03-22-19-24-37--1389264441

Le directeur de la Société nationale d’électricité du Sénégal ( SENELEC ) a procédé le jeudi 17 mars, au lancement des travaux de la centrale solaire photovoltaïque de Bokhol (à 13 km du département de Dagana). La cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur de la région de Saint Louis, Alioune Aidara Niang, de l’ambassadeur de la France au Sénégal, Jean Félix Pagano, du directeur général de Senergy 2, Mamadou Saliou Sow, du directeur de green wish capital, Gilles Parmentier, ainsi que de nombreuses autres personnalités.

Le gouverneur de Saint Louis a saisi l’occasion pour magnifier la politique énergétique entreprise par le gouvernement du Sénégal. « Le Plan Sénégal émergent (PSE) montre la voie pour asseoir une indépendance et une diversité énergétique » a-t-il indiqué.

L’ambassadeur de la France au Sénégal, Jean Félix Pagano, a salué le caractère innovant et efficace du projet, ainsi que le délai relativement court pour sa finalisation. Pour le diplomate français, ledit projet permettra à prés de 180.000 sénégalais d’avoir accès à l’électricité.

L’autre temps fort de cette cérémonie reste l’allocution du directeur général de la Senelec, Makhtar Cissé, pour qui le président Macky Sall est en voie de relever les défis énergétiques avec le PSE. Avec ce dynamisme, la centrale de bokhol, actuellement à 20 MW, pourrait être portée à une capacité de 40 MW et à une courte échéance.

En conférence de presse le 16 mars, veille du lancement des travaux de la centrale, la présidente de green wish capital, charlotte Aubin, a révélé que sa structure ambitionne de porter un projet de 800 GW en Afrique (Nigéria, Guinée, cote d’ivoire …). Ceci permettra à 4,5 millions d’africains d’avoir accès à  l’électricité dans les pays ciblés. La réalisation de ce projet régional permettra d’éviter l’émission de 450.000 CO2/an.

De 2000 à 2012, 250 MW ont été injectés sur le réseau de la Sénélec. Pour 2016, la Sénélec compte mettre en service la centrale C3 et C4 du cap des biches pour environ 75 MW, la centrale de Tobène (105 MW), la centrale de Méwane (50MW) et les 20MW négociés avec la Mauritanie; ce qui fait un cumul de 250MW.

La livraison de la centrale est prévue pour octobre 2016.

Par Ibrahima Dia

Share Button