Screenshot_2016-03-17-20-42-05-1

Les découvertes de gaz et pétrole faites dans les eaux de Mauritanie et du Sénégal ont été évaluées « avec succès » annonce  la  société américaine KOSMOS NERGY spécialisée dans  l’exploration et l’exploitation, dans un communiqué rendu public mercredi soir. L’évaluation du puits « AMEYIM-2 » confirme les découvertes de gaz « d’AMEYIM » et « GUEMEUL ».

« AHMEYIM-2   a été foré sur une profondeur de 5200 mètres dans une surface allant de 50 à 90 kilomètres carrés. Les résultats démontrent une continuité de réservoir partout dans le champ. Ce qui indique que Tortue Ouest est un champ gazier grand et simple, avec une estimation de ressources allant de 17 à 20 billions de pieds cubes ».

Ces nouveaux  éléments maintiennent « un taux de réussite à 100% dans le système pétrolier crétacé hors bord des côtes de la Mauritanie et du Sénégal démontrant que KOSMOS ENERGY a découvert un domaine d’hydrocarbures de classe mondiale.

La combinaison de la qualité et de la qualité des ressources découvertes attestent que Tortue est une source concurrentielle, et nous œuvrons à sa commercialisation, déclare un haut responsable de la compagnie. Ainsi, KOSMOS ENERGY « planifie actuellement le forage du premier des 3 tests indépendants dans ses blocs au large de la Mauritanie et du Sénégal en commençant avec le puits TERANGA situé dans le bloc Cayar offshore profond au large des côtes du Sénégal ».

Depuis 2012, KOSMOS détient des permis lui permettant de mener des recherches sur les blocs C-8, C12 et C-13, en vertu d’un Contrat de Partage de Production  (CPP), qui lui attribue 90% des parts d’AMEYIM-2. La Société Mauritanienne des Hydrocarbures et du Patrimoine Minier (SMHPM-publique) détient 10% en vertu du même CPP.

En collaboration avec la compagnie américaine, les états de Mauritanie et du Sénégal s’orientent vers la formule d’une exploitation commune de ces nouvelles ressources.

KOSMOS ENERGY est une société indépendante de premier plan dans l’exploration et la production pétrole/gaz axée sur les zones frontalière émergeantes situées le long de la façade Atlantique en Afrique du Nord/Ouest.

La compagnie détient des actifs de production/développement au large des côtes du Ghana, de grandes découvertes au large des côtes de la Mauritanie et du Sénégal, et des permis de recherches au Maroc, au Portugal et à Sao Tome et Principe.

Par Amadou Seck