imageDakar, le 16 mars 2016 – La Senelec, la société d’électricité sénégalaise, et GreenWish Partners (« Greenwish »), une société de développement et d’investissement spécialisée dans les infrastructures d’énergies renouvelables, annoncent le démarrage de la construction du projet Senergy II.

 

Cette centrale photovoltaïque d’une puissance de 20 mégawatts (MW) sera implantée à Bokhol (Dagana), à la frontière du Sénégal avec la Mauritanie, et sera raccordée au réseau de la Senelec/OMVS (Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal) en octobre 2016.
GreenWish a retenu le groupe français Vinci Energie pour la construction et la gestion de la centrale et a mandaté la Banque africaine de développement (BAD) pour arranger le financement en dette. Senergy II devrait employer une centaine de personnes dans sa phase de construction puis créer 25 emplois locaux en phase d’exploitation. Selon les estimations de GreenWish, elle générera également 3 milliards de francs CFA (4,5 millions d’euros) d’économies par an pour le gouvernement, soit 58 milliards de francs CFA (88 millions d’euros) sur la durée contractuelle d’achat d’électricité de 20 ans. La Senelec calcule quant à elle que le projet donnera accès à l’électricité à près de 200 000 personnes et permettra d’éviter 25 000 tonnes d’émission de CO2 chaque année.

« Nous sommes heureux de démarrer les travaux de cette centrale qui sera la première unité de production solaire de cette envergure à entrer en service en Afrique de l’Ouest et Centrale », s’est félicité Gilles Parmentier, Directeur des investissements de GreenWish. « Nous attachons une importance toute particulière à l’intégration des communautés locales au projet. Elles bénéficieront de créations d’emplois, d’un plan d’électrification rurale ainsi que d’un programme d’accompagnement dans les domaines de l’agriculture, de la santé et de l’éducation avec une attention particulière aux problématiques des femmes », ajoute Charlotte Aubin-Kalaidjian, Présidente de GreenWish.

GreenWish, qui a ouvert un bureau à Dakar en 2015, a clôturé la première étape de la levée de son véhicule d’investissement GreenWish Africa REN avec notamment des contributeurs institutionnels et des investisseurs privés ouest-africains. L’équipe a pour ambition de développer, construire et financer un portefeuille de 600 MW en Afrique subsaharienne d’ici à 2020, tant dans des centrales interconnectées que dans des unités d’alimentation hybrides autonomes pour des installations industrielles et commerciales (sites industriels, stations service, agences bancaires…).

« Le lancement des travaux de Senergy II est une traduction éloquente des engagements pris lors de la COP21, tenue au mois de décembre 2015 à Paris. En effet, l’accroissement de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique constitue un vœu cher au Chef de l’État. Il contribue également à la réalisation du Plan Sénégal Émergent voulu par Son Excellence le Président Macky Sall, notamment en vue du doublement des capacités de production électrique du Sénégal. C’est aussi une réponse concrète au défi de l’alimentation en électricité de la population avec une énergie à la fois respectueuse de l’environnement et compétitive grâce à un coût du kilowattheure très favorable par rapport au coût du mix énergétique actuel », a commenté Mouhamadou Makhtar Cissé, Directeur Général de la Senelec.


À propos de GreenWish Partners
Fondée par Charlotte Aubin-Kalaidjian et Gilles Parmentier, GreenWish Partners est une société d’investissement spécialisée dans les projets d’énergie solaire en Afrique subsaharienne. GreenWish a pour ambition de développer, construire et financer un portefeuille de 600MW de projets solaires rentables sans subventions et compétitifs par rapport au mix énergétique actuel de nombreux pays d’Afrique subsaharienne.
Le Conseil d’administration de GreenWish Africa REN est présidé par Patrick Ponsolle, ancien Directeur général du Groupe Suez et Président d’Eurotunnel et de Morgan Stanley France.
 Le Comité d’investissement de GreenWish Africa REN est présidé par Jean-Louis Vinciguerra, ancien conseiller financier du Fonds Aga Khan pour le Développement Économique (AKFED) et Directeur financier du Groupe Pechiney et de France Télécom.


 

À propos de la Senelec
La Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) a été créée en 1983. Elle est concessionnaire de la production, du transport, de la distribution et de la vente de l’énergie électrique au Sénégal. Son capital, de 238,3 milliards de francs CFA, est détenu à 100% par l’État. Le chiffre d’affaires de 2014 s’est stabilisé à 380,4 milliards de francs CFA contre 372,6 milliards en 2013.
Le réseau transport comprend environ 531 km de lignes dont 255 km en 90 kV et 276 km en 225 kV. Le réseau MT (moyenne tension) mesure 9 102 km contre 8 367 km de réseau BT (basse tension). Senelec dispose d’une puissance installée de 898 MW dont 200 MW de production indépendante. La pointe annuelle se situe à 533 MW. L’énergie vendue est estimée à 2,7 TWh.
Au 31 décembre 2015, l’entreprise comptait 1 122 000 clients pour 2 329 agents.

Share Button