images-1

Selon une dépêche de l’agence de presse Reuters citant une source gouvernementale, la Tunisie s’apprête à émettre un emprunt international de 750 millions à 1 milliard d’euros dés le début du mois d’avril prochain.

Depuis la révolution politique en janvier 2011, le pays du jasmin compte à son actif quatre emprunts sur le marché international. La Tunisie  avait déjà émis un samouraï (emprunt obligataire sur le marché japonais) avec une garantie de l’Agence japonaise de coopération internationale (JBIC), suivis de deux autres emprunts en 2014. Et enfin un eurobond en janvier 2015 qui avait atteint plus de 4 milliards de dollars, pour un montant fixé à 500 millions de dollars, avec un taux de 5,875%.

La Tunisie fait face à la baisse de ses revenus touristiques après trois attaques terroristes l’année dernière ; s’y ajoute des manifestations contre le chômage et des lenteurs en matière de réformes économiques. Autant de facteurs qui feront monnayés par les investisseurs plutôt gourmands en rémunération. Aussi cette sortie semble des plus risqués.