image
Grand Bassam..Scéne de fouille quelques heures après l’attaque terroriste survenue dans l’après-midi du 13 mars.

Le président ivoirien Alassane Ouattara en déplacement à Grand-Bassam, cette fin d’après-midi, suite à l’attaque terroriste qui a visé le site touristique,  a fait état de 22 blessés et 22 morts dont «les six terroristes».

L’assaut mené par les Forces spéciales ivoiriennes a permis de mettre fin à l’attaque au bout de «rois à quatre heures (…) de combats difficiles», a-t-il souligné.

Sur les 22 personnes tuées, l’on dénombre «les six terroristes» ainsi que deux éléments des Forces spéciales ivoiriennes. Egalement, 3 autres soldats figurent parmi les 22 blessées enregistrés.

Intervenant au journal de 20 heures de la télévision ivoirienne, le ministre ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a fait savoir que des Français, des Allemands et des Burkinabè, des Maliens et des Camerounais figurent au nombre des victimes sans donner plus de précisions.

Il a également confirmé que le pays se préparait à l’éventualité d’une attaque et qu’une simulation d’attaque avait eu lieu la semaine dernière. Aussi, « plus de 100 sites » sont-ils sous surveillance, a-t-il informé.

« La situation est sous contrôle, le calme est revenu et nous continuons de renforcer la sécurité à Grand Bassam, à Abidjan et sur l’ensemble du territoire ivoirien » a tenu à rassurer le président ivoirien.