image

La production aurifère ivoirienne a enregistré une hausse de 17,5% en 2015, à 23,5 tonnes. Exploitée par 8 unités industrielles dont celles des multinationales Randgold et Newcrest, l’offre ivoirienne est en pleine expansion; 136 des 171 des permis d’explorations accordés dans le pays concernent le minerai, a annoncé le gouvernement ce 9 mars.

Deux autres nouvelles usines en construction viendront relever le niveau de la production nationale. La mine d’or d’Afema, au sud-est, dont le potentiel est estimé à 43 tonnes, est opérée par Taurus Gold qui va prévoit la mise en exploitation en 2018. Et la mine de Sissingué, à l’extrême nord du pays, d’un potentiel de 29 tonnes et qui va entrer en activité dans le courant du dernier trimestre de l’année, sous la direction de l’australien Perseus Mining.

Selon les projections du gouvernement, le pays devrait extraire plus de 30 tonnes d’or de son sous-sol à l’horizon 2020.

Ce contenu pourrait également vous intéresser