Femme-au-foyer2La contribution des femmes à la croissance du PIB mondial pourrait doubler,  ajoutant par là même 12 000 milliards de dollars au PIB mondial d’ici à 2025. 

C’est ce qu’indique un rapport du McKinsey Global Institute intitulé : The power of parity : How advancing women’s equality can add $12 trillion in global growth (Le pouvoir de la parité : Comment la progression de l’égalité envers les femmes peut ajouter 12 000 milliards de dollars à la croissance mondiale).

Le document a été publié une première fois le 24 septembre 2015, en amont de la discussion entre chefs d’Etats sur l’égalité des femmes, à l’Assemblée Générale des Nations Unies, 20 ans après le Sommet de Pékin sur les femmes.

 

Selon McKinsey Global Institute (MGI), combler – ou au moins réduire – l’inégalité mondiale entre les femmes et les hommes ne serait pas seulement équitable dans le sens le plus large du terme, mais pourrait aussi avoir bien plus d’impact économique que ne laissaient entendre les estimations passées.

De fait, si chaque pays du monde devait connaître la même progression vers l’égalité hommes-femmes que le pays le plus avancé de sa région en termes d’amélioration de a parité, l’augmentation de la croissance du PIB mondial pourrait atteindre 12 000 milliards de dollars en 2025.

Cela correspond aux PIB actuels combinés du Japon, de l’Allemagne et du Royaume Uni, et à 1 point de pourcent supplémentaire sur la croissance annuelle du PIB mondial.

La contribution des femmes à la croissance du PIB entre 2014 et 2025 équivaudrait alors à peu près le double de celle qu’on observerait en cas de statu quo. Dans le scénario « best-in-region », où tous les pays d’une région donnée s’aligneraient sur le meilleur pays de la région en termes de progression de l’égalité hommes-femmes, les pays développés comme les pays émergents pourraient tirer des avantages économiques considérables. Dans 46 des 95 pays analysés, le PIB pourrait être de 10% plus élevé que dans les projections actuelles. Le plus grand potentiel de croissance du PIB 2025 serait alors observé en Inde et en Amérique Latine.

 

Dans le scénario de « full-potential », dans lequel les femmes joueraient un rôle équivalent à celui des hommes sur le marché du travail, on pourrait atteindre une croissance de 28 000 milliards de dollars, soit de 26%, sur le PIB mondial en 2025. Cet impact correspond à l’équivalent de la taille actuelle des économies américaine et chinoise réunies.

Cette estimation du potentiel du gain économique global que représenterait une parité totale au niveau mondial correspond au double des estimations provenant d’autres études, ce qui est justifié par la prise en compte par le MGI d’une perspective plus exhaustive de l’inégalité au travail, intégrant non seulement le taux de participation des femmes à la vie active, mais aussi le nombre d’heures travaillées et la représentation des femmes dans chaque secteur. En effet, les femmes, lorsqu’elles travaillent, se retrouvent souvent en situation de sous-emploi ou cantonnées à des secteurs peu productifs ou à des emplois de faible qualité.


 

Source : Mc Kinsey

Le rapport est disponible au téléchargement sur l’adresse suivante : www.mckinsey.com/mgi/powerofparity.

 

 

Share Button