Visite-Barrage-Soubre-0004

Lancé le 25 février 2013, le barrage de Soubré (sud-ouest), le plus grand du pays avec ses 275 mégawatt (MW) sera inauguré en fin 2017, soit près d’un an avant la date initialement prévue. L’assurance a été donnée au Premier ministre ivoirien, en visite sur le chantier ce 4 mars.

« Je peux donc dire sans me tromper, au regard de l’état d’avancement des travaux qui sont à 72%, que ce défi est en passe d’être relevé », a apprécié Kablan Duncan, trois ans pratiquement après le démarrage des travaux. Alors que septembre 2018 avait été préalablement été fixé comme date de livraison. 

L’enjeu pour le pays est de renforcer son autosuffisance en énergie électrique et soutenir sa croissance économique adossée, par ailleurs, à un ambitieux  programme social : « électrifier d’ici à fin 2017, tous les villages de plus de 500 habitants »,

Le Premier ministre est revenu à l’occasion sur d’importants projets qui devront générer plus de 2 000 Mw d’énergie électrique sur les prochaines années. Il s’agit entre autres de barrages hydroélectriques de Louga (283 MW), Boutoubré (156 MW), Tiboto (220 MW) et de Tayaboui (100 MW).

Et dans le domaine thermique, la construction des centrales d’Abata de 370 MW, de Grand-Bassam (370 MW), de Songon (370 MW puis 1 000 MW à terme), viendront renforcer la production ivoirienne. Et une centrale à charbon est même envisagée à San-Pedro, dans le sud-ouest.

Au total, d’ici 2020, ce sont 4 000 MW qui sont visés contre 2000 MWactuellement.