image
Gérard Mangoua, Dg Ubipharm et Michel Abrogoua de WAEMGF signant le protocole de partenariat capitalistique liant leurs entreprises.

Phœnix Capital Partners (PCP), filiale de Phœnix Capital Management (PCM) et société de gestion du West Africa Emerging Market Growth Fund (WAEMGF) annonce qu’il a conclu avec le groupe Ubipharm S.A un partenariat capitalistique.
Cette opération, conclue en réalité à Abidjan, le 27 Décembre 2015, a été rendue officielle le 29 février 2016 dans la capitale économique ivoirienne.

Selon les parties, l’objectif de ce partenariat capitalistique est de financer le plan d’expansion continentale d’Ubipharm S.A. Un plan pour la mise en œuvre duquel a été en créée en janvier 2015 la filiale, Ubipharm Développement (UD), et qui prévoit une première vague d’implantations du groupe en Guinée et à Madagascar. Et, cible, dans une deuxième phase, l’Afrique de l’Est et les pays anglophones. Le partenariat Ubipharm S.A–WAEMGF a, dans cette logique, consisté en deux augmentations du capital d’UD, porté au final à 4,1 millions d’euros (FCFA 2.7 Milliards). Et dont 51% sont détenus Ubipharm S.A et 49% par le WAEMGF qui rentre dans le capital d’UD.

« Il s’agit pour le WAEMGF, notre fonds, d’apporter son appui financier et son accompagnement technique à un groupe international, leader régional dans un domaine d’activité à fort impact social. Nous sommes d’autant fiers qu’il s’agit d’un partenariat au service du bien-être thérapeutique des populations de notre continent » a expliqué, Michel Abrogoua, Président de PCP.

 

1ère ouverture d’Ubipharm à un fonds d’investissement

La relation capitalistique avec le WAEMGF est la première du genre que le groupe pharmaceutique noue avec un partenaire financier. Pour Gérard Mangoua, un des fondateurs et Directeur Général du groupe Ubipharm, « cela va permettre à Ubipharm S.A., dans le cadre de son expansion, d’accroître ses capacités d’intervention dans les nouveaux marchés et d’y étendre ses réseaux d’affaires».

En effet, acteur majeur de la distribution de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques en Afrique francophone (Uemoa et Cemac) et dans les DROM françaises, le groupe Ubipharm S.A. répond à la totalité des besoins de la commercialisation des produits pharmaceutiques sur ces territoires. Il a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de € 572 millions (FCFA 375 Milliards) contre € 442 millions en 2012 (FCFA 209 milliards).

Avec un réseau de plus de 1200 Pharmaciens actionnaires, 3500 officines clientes, 400 laboratoires fournisseurs, le groupe pharmaceutique œuvre à rendre les médicaments disponibles partout dans le respect des bonnes pratiques de distribution et à faire en sorte que ces médicaments soient accessibles à tous.

« Le réseau d’Ubipharm S.A est un modèle unique en son genre sur le continent africain. En ce moment où l’Afrique tend à paraître comme un marché à part entière en matière de médicaments, le défi qu’Ubipharm S.A et le WAEMGF entendent contribuer à relever au travers de leur partenariat est celui de la disponibilité et de l’accessibilité du médicament partout sur le continent » analyse Wilfrid Korsaga, Chargé d’Affaires Senior chez PCP.

D’août à décembre 2015 le WAEMGF aura injecté environ 13 millions d’euros dans les fonds propres de trois entreprises : le groupe Azalaï Hotels (Mali), la First Atlantic Bank Limited (FABL) du Ghana via AA Global Investment Limited (AAGIL) et le groupe pharmaceutique Ubipharm S.A. Le moins qu’on puisse dire c’est que l’année 2015 aura été prolifique pour Phœnix Capital Partners (PCP), filiale de Phœnix Capital Management (PCM) et société de gestion du West Africa Emerging Market Growth Fund (WAEMGF).


 

Albert Savana, Abidjan

Ce contenu pourrait également vous intéresser