images-15

C’est devenu officiel, Barclays a confirmé ce 1 mars dans un communiqué, son retrait du marché africain comme il a été annoncé précédemment dans Financial Afrik. 

Le groupe britannique entend vendre une partie de ses actions dans Barclays Africa afin de se concentrer sur ses deux principales divisions, dégageant une rentabilité des capitaux propres supérieure à 10%.

Selon le communiqué, les pertes de Barclays en 2015 ont doublé, atteignant 394 millions de livres (500 millions d’euros), en raison d’une envolée des provisions versées dans le scandale d’assurance-crédit au Royaume Uni.