5936

La filiale gabonaise du géant pétrolier Total, continue de subir les revers de la chute drastique du prix du pétrole brut. Elle a enregistré une baisse de 45 % de son chiffre d’affaires pour 2015, qui s’établit à 842 millions de dollars, contre 1.538 dollars l’année précédente.

Selon les précisions du groupe, « Cette chute s’explique essentiellement par la baisse du prix de vente moyen des bruts ». Total Gabon avait déjà annoncé un résultat net négatif de 35 millions de dollars sur les trois premiers trimestres de l’année, contre 82 millions sur la même période en 2014.

Toutefois, les volumes de brut vendus par Total Gabon ont connu une augmentation de 7%, atteignant les 16,6  millions de barils en 2015.

De même, la part de production de pétrole brut liée aux participations de Total Gabon – chiffres comprenant les barils de fiscalité revenant à l’État dans le cadre des contrats de partage de production – s’est élevée à 47.300 barils par jour en 2015, comparé à 47.000 barils par jour en 2014. « Cette hausse de 1% reflète la capacité de la Société à maintenir son plateau de production grâce, notamment, à l’apport de nouveaux puits tels que ceux de la phase 3 du projet de redéveloppement du champ d’Anguille », explique l’entreprise.

Pour rappel, le Brent a connu une dépréciation de 47% en 2015, contre 50% pour les bruts, comparé aux valeurs 2014.

Par Nephthali Messanh Ledy

Ce contenu pourrait également vous intéresser