Le groupe MTN annonce, dans un communiqué ce mercredi, avoir réglé 250 millions de dollars au NCC, le régulateur nigérian des télécommunications, et retiré son action en justice engagée à la mi-décembre, devant la Haute cour fédérale de Lagos, pour contester la légalité de l’amende que lui avait infligé le NCC.

Initialement fixée à 5,2 milliards de dollars en octobre (alors une fois et demi le bénéfice du groupe), la filiale nigériane de MTN avait été enjoint de s’acquitter de l’amende ramenée par la suite à 3,9 milliards de dollars, pour n’avoir pas suspendu dans les délais l’abonnement d’environ 5,2 millions de cartes SIM non identifiées.

A la fin janvier, le groupe sud-africain avait obtenu une suspension du procès en vue d’un règlement à l’amiable. Et ce décaissement annoncé est un prélude à la poursuite des négociations, souligne le groupe.

L’affaire qui apparaît comme une épée de Damoclès au-dessus du groupe, a fait dégringoler le cours de la firme de 34% depuis fin octobre, et avait amené Fitch à abaisser sa notation groupe à BBB- en décembre.

 A noter que le Nigeria est le principal marché de la multinationale présente dans 22 pays en Afrique et au Moyen-Orient.

Ce contenu pourrait également vous intéresser