Le Groupe AllAfrica Global Media, éditeur de www.allafrica.com va décerner le Prix AllAfrica Leadership Féminin à quatre valeureuses Africaines. Ce sera en marge du Panel de Haut Niveau que le bureau AllAfrica Dakar organise le 08 Mars 2016 à l’hôtel King Fahd Palace de Dakar, sur le thème : « Parvenir à l’Egalité des Sexes et Autonomiser toutes les Femmes et les Filles en Afrique». Cette distinction de femmes modèles entre dans le cadre de la politique RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) de AllAfrica Dakar, impulsée par Mme Mariama BA, Directrice Afrique de l’Ouest et qui se caractérise par une démarche novatrice.

Pour cette édition 2016, quatre Africaines qui se sont fait remarquer, de par leur volonté et leur engagement, dans leurs domaines d’activité vont recevoir le prix AllAfrica Leadership Féminin. Une manière pour le groupe de presse de les honorer, de partager leurs expériences et également susciter le désir de réalisation chez les filles et les femmes du continent. Les récipiendaires seront :

  • Mme Ellen Johnson Sirleaf : Première femme élue au suffrage universel à la tête d’un État africain (Libéria) ;
  • Mme Irène KIKO : Première femme africaine capitaine dans l’histoire du transport aérien et est aujourd’hui capitaine sur un Boeing 787 (Dreamliner) pour la compagnie aérienne Kenya Airways (Kenya) ;
  • Mme Angélique KIDJO : L’artiste a été récompensée dans la catégorie du meilleur album de musique du monde pour « Sings », une compilation de ses chansons interprétées avec l’orchestre philharmonique du Luxembourg. Kidjo avait déjà gagné dans la même catégorie pour « Eve », un hommage aux femmes d’Afrique (Bénin) ;
  • GIE Xaritou Xaleyii : Lauréat du Grand Prix Chef de l’Etat pour la promotion de l’Artisanat (Sénégal).

Cette initiative de récompenser des Africaines leaders entre dans le cadre des festivités que AllAfrica Global Medias organise pendant la journée mondiale de la femme. Entre autres innovations prévues, AllAfrica va lancer, en collaboration avec Jjigguene Tech Hub, un atelier sur les femmes dans les technologies. Cette activité qui se déroulera dans l’après-midi va mettre l’accent sur comment les technologies de l’information et de la communication contribuent à l’autonomisation des femmes ?

Ainsi, suite au succès éclatant de la fête organisée l’année dernière à l’honneur de la femme africaine, ce média panafricain convoque la réflexion autour d’un thème d’actualité du moment que « La réalisation de l’Egalité des Sexes et l’Autonomisation des Filles et des Femmes » fait partie des dix-sept (17) Objectifs du Développement Durable (ODD) adopté en Septembre 2015 par l’Assemblée Générale des Nations Unis. Un choix judicieux pour un continent comme l’Afrique où il est noté une féminisation de la pauvreté alors que les femmes constituent des agents économiques très dynamiques. Les Africaines s’activent principalement dans l’agriculture et la transformation de produits dérivés où elles représentent jusqu’à 70% des employés de ces secteurs dans certains pays.

A travers ce panel, le groupe AllAfrica Global Media veut permettre aux participants de soulever les points essentiels et éventuellement dégager des solutions concrètes face aux enjeux de l’heure. Cet exercice permettra aux acteurs réputés pour leur engagement à la cause féminine de répondre aux questions suivantes : Qu’est ce que l’Egalité des Sexes ? Qu’en est-il de l’Autonomisation des Filles et des Femmes ? Comment l’égalité des sexes permettrait-elle l’autonomisation des femmes et des filles ?

AllAfrica compte mettre à profit le fait que son co-fondateur, M. Amadou Makhtar BA, soit nommé membre du premier Groupe de travail de Haut niveau sur l’Autonomisation Économique de la Femme de l‘Organisation des Nations Unies (ONU). Ce dernier Groupe consultatif est chargé de mettre en évidence les interactions entre croissance économique et genre. L’effet recherché est de consolider un leadership à mettre en place en vue du développement durable. Il sera également question de mettre en exergue les interactions entre croissance économique et genre. Mis sur pied par le Secrétaire Général, M. Ban Ki Moon, le Groupe de travail de Haut niveau des Nations unies sur l’Autonomisation Économique de la Femme, composé d’éminents experts devra remettre ses premières conclusions en septembre 2016.

Ce contenu pourrait également vous intéresser