image
Dr. Benedict Oramah, Président d’Afreximbank (à droite) et Tarek Amer, Gouverneur de la Banque Centrale d’Egypte échanges les conventions de la facilité signées au Caire.

 

La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) et la Banque Centrale d’Egypte (CBE) ont signé, le 18 février 2016, un accord portant sur une facilité de 500 millions de dollars US afin d’aider les importateurs Egyptiens à faire face aux contraintes de disponibilité de devises étrangères pour l’importation de produits industriels clés et stratégiques.

Dans le cadre de cet accord, Afreximbank fournira une Facilité Contracyclique de Liquidités pour le Commerce sponsorisée par la CBE, en faveur d’importateurs égyptiens éligibles qui soutiennent le secteur industriel et qui ont l’approbation de la CBE. La facilité se focalisera sur les importations considérées comme stratégiques pour l’économie égyptienne.
S’exprimant durant la cérémonie de signature des conventions qui s’est tenue au siège d’Afreximbank, Dr. Benedict Oramah, Président d’Afreximbank, a dit que la Banque s’attelait à mettre en place la facilité dans les plus brefs délais en vue d’assurer des résultats rapides.
Il a déclaré que la Banque était déterminée à soutenir les efforts des autorités égyptiennes pour régler les questions de liquidités en devises étrangères auxquelles le pays était confronté, en guise de réciprocité au soutien que l’Egypte a témoigné envers la Banque.

Tarek Amer, Gouverneur de la CBE, saluant Afreximbank pour son engagement aux côtés de l’Egypte, a affirmé qu’il veillerait à ce que l’institution panafricaine de financement du commerce soit pleinement satisfaite de la relation dans laquelle elle s’engageait à travers cette nouvelle facilité.
La CBE est déterminée à améliorer et apporter davantage de discipline dans le marché égyptien grâce aux nouvelles mesures réglementaires mises en place et qui, selon lui, ont commencé à apporter des résultats, comme en témoignent l’amélioration des taux de change et le retour de la liquidité.
L’objectif de la CBE est de s’assurer que l’économie fonctionne, a-t-il dit, affirmant que le secteur des affaires se portait bien.
La nouvelle facilité fait partie d’un programme de 3,5 milliards de dollars US, approuvé par le Conseil d’Administration d’Afreximbank lors de sa dernière réunion aux Seychelles en décembre dernier, qui vise à aider les Etats Membres à faire face aux chocs économiques actuels, particulièrement ceux liés à la baisse du prix des matières premières et aux répercussions du terrorisme.
Cela s’ajoute à deux autres initiatives d’Afreximbank en faveur de l’Egypte, notamment, le Programme Egypte-Afrique de Promotion du Commerce qui s’élève à un montant global de 500 millions de dollars US, et dont l’objectif est de renforcer la coopération économique et commerciale entre l’Egypte et le reste du contient, et la Facilité Contracyclique de Liquidités pour le Commerce d’un montant global d’un milliard de dollars US, qui a été annoncée par la Banque en novembre dernier et dont le but est de soutenir l’importation des produits essentiels.

Ce contenu pourrait également vous intéresser