Le salon international de la construction, de la finition et de l’infrastructure de l’Afrique de l’ouest (SENCON) a débuté le jeudi 18 février dans la capitale sénégalaise. Cet échange de haut niveau permettra aux participants de donner, durant ces quatre jours, des orientations et des perspectives au secteur des BTP pour un développement durable en Afrique de l’ouest.

Pour le directeur de la petite et moyenne entreprise (PME) du Sénégal, Pape Mademba Ndao, le développement de l’Afrique repose impérativement sur   des infrastructures de qualité. Il a indiqué que cette initiative est venue à son heure, car le salon est en train de mettre sur une espace tous les maillons de la chaine de production afin qu’on puisse bénéficier des meilleurs techniques, des avantages pour rendre les constructions beaucoup plus performantes en Afrique.

Mademba Ndao a également affirmé que dans tous les secteurs qui existent au monde, c’est le secteur qui est le plus utilisateurs de ressources humaines. Si le BTP se développe, c’est l’emploi qui augmente et le chômage qui diminue, rajoute -t-il.
M. Ndao n’a pas manqué de rappeler l’importance capitale des infrastructures pour le plan Sénégal émergent (PSE), en évoquant l’existence du ministère du cadre de vie et du renouveau urbain et du ministre de l’habitat.

Le directeur a terminé en soulignant que dans le cadre de cet événement, le marché ouest- africain doit profiter au maximum de l’expertise dans ce domaine pour une meilleure amélioration du secteur des BTP.

Le SENCON qui se tiendra du 18 au 21 février, aura pour mission de vulgariser le marché du secteur BTP en Afrique de l’ouest mais également de faire des échanges fluctueux et profitables à l’ensemble des acteurs venus dans différents horizons.

Ibrahima Dia J