image
Andrew Alli, Président et CEO d’Africa Finance Corporation: «nous  sommes très enthousiastes à l’idée de jouer un rôle plus important dans ce projet novateur».

 

 

L’Africa Finance Corporation (AFC) vient de racheter la participation d’InfraCo Africa dans le Parc éolien de Cabeólica. L’acquisition a eu lieu suite à l’accord d’achat d’actions signé le 6 mai 2015, aux termes duquel l’AFC avait convenu d’acheter la participation restante d’InfraCo Africa dans le projet.

Cabeólica est le premier parc éolien durable à échelle commerciale de l’Afrique sub-saharienne financé à titre privé. Présent sur chacune des quatre des îles du Cap-Vert (Boa Vista, Sao Vincente, Sal et Santiago) et constitué de plus de 30 éoliennes, sa capacité totale, une fois installé, est de 25,5MW, soit environ 20% des besoins énergétiques du Cap-Vert. Cabeólica a généré à ce jour plus de 300 000 MWh d’énergie éolienne propre.

Le projet a transformé l’accès à l’électricité pour l’ensemble du Cap-Vert. Avant que le parc ne devienne opérationnel, les îles souffraient de pénuries d’électricité chroniques et étaient fortement tributaires des importations de pétrole, l’énergie éolienne ne fournissant alors que 2% des besoins énergétiques du pays. Aujourd’hui, le Cap-Vert bénéficie d’un réseau électrique fiable et étendu.

Andrew Alli, Président et CEO d’Africa Finance Corporation a déclaré :

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de jouer un rôle plus important dans ce projet novateur. Cabeólica permet à 360 000 personnes d’avoir accès à l’électricité, ce qui représente environ 72% de la population du Cap-Vert. Basé sur la durabilité, le projet est entièrement géré par des employés capverdiens qualifiés. Selon les estimations, le projet a permis d’éviter l’émission de 55 000 tonnes de carbone par an et la nécessité d’importer 15 millions de litres de diesel chaque année. L’achat d’actions supplémentaires va nous permettre de poursuivre l’expansion et la diversification de l’utilisation de l’énergie éolienne au Cap-Vert. Nous sommes très fiers du fait que nos efforts croissants nous aient permis de répondre aux besoins énergétiques du Cap-Vert avec des mesures durables, sans cesser de chercher à obtenir un rendement concurrentiel des investissements pour nos actionnaires. »


 

À propos de l’AFC – www.africafc.org
Créé en 2007 avec une base de capitaux propres de 1 milliard de dollars US, l’AFC est une institution financière multilatérale internationale de premier plan, destinée à tenir le rôle de catalyseur des investissements en infrastructures du secteur privé sur l’ensemble de l’Afrique. Avec un bilan actuel d’environ 3,2 milliards de dollars US et une notation A3 / P2 (perspective stable) décernée par Moody’s Investors Service, l’AFC est désormais classée seconde institution financière multilatérale de premier plan d’Afrique. En mai 2015, l’AFC a réussi une première émission de 750 millions de dollars US d’euro-obligations. Sept fois sursouscrite, elle a attiré des investisseurs venus d’Asie, d’Europe et des États-Unis.

L’approche de l’AFC en termes d’investissement est un mélange d’expertise sectorielle spécialisée et de services consultatifs spécialement dédiés au conseil financier et technique, à la structuration de projets, au développement de projets et au capital-risque, dans le but de répondre aux besoins de développement des infrastructures en Afrique et d’y stimuler une croissance économique durable.

L’AFC investit dans des actifs d’infrastructure de grande qualité, qui fournissent des services essentiels dans les secteurs clés de l’infrastructure liée à l’énergie, aux ressources naturelles, à l’industrie lourde, aux transports et aux télécommunications.

L’AFC est devenue l’institution de référence en matière de développement de projets énergétiques et d’investissement en Afrique par le secteur privé.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser