Screenshot_2016-02-16-11-08-58-1

La Banque mondiale a promis d’accorder à Madagascar des financements d’un montant global de 690 millions de dollars sur trois ans. Cependant, le versement de ces fonds sera soumis à quelques conditions, à savoir : les réformes liées à la gestion des finances publiques, les réformes sur le fonctionnement des institutions publiques et sur la stabilité politique. 

Cette promesse s’inscrit dans le cadre de la «Turnaround Facility», un mécanisme de financement, qui vise à soutenir les couches les plus vulnérables, à améliorer la gouvernance et à assurer la croissance inclusive dans les pays les plus pauvres de la planète.

Signalons que la Guinée et Madagascar sont les premiers pays africains à bénéficier de la «Turnaround Facility», qui sera gérée par l’Association internationale de développement (IDA), le fonds de la Banque mondiale dédié aux pays les plus pauvres.