8588716-13534216

Le plan d’action prioritaire de la SENELEC de 132 milliards de francs CFA adopté en 2015, pour trois ans, vise à normaliser la distribution de l’énergie électrique. C’est ce qu’a assuré, ce 14 février, le ministre de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables du Sénégal, Thierno Alassane Sall, au terme d’une visite des 4 sous-stations composant la  « Boucle de Dakar » de 90 mégawatts (MW). 

Selon le ministre, le plan d’action prioritaire vise à combler les retards d’investissement accumulés par la SENELEC, depuis plusieurs années, en matière de transport et de distribution.

 «Aujourd’hui, 90 % des délestages de la SENELEC ne sont pas liés à un problème de production, mais de transport et de distribution », a souligné Thierno Alassane Sall.

Il a invité, dans la foulée, les autorités à lever les contraintes des procédures de passation des marchés en vue de permettre à la société nationale d’électricité de se doter d’un réseau de transport et de distribution digne de son rang.

Par ailleurs, le ministre de l’Energie et du développement des énergies renouvelables a informé que le plan d’action prioritaire de la SENELEC prend en compte l’extension du réseau jusque dans les villes qui ne disposent que de centres secondaires comme : Tambacounda, Kolda, Kédougou et Ziguinchor, en 2017.

Ce contenu pourrait également vous intéresser