1986746-jpg_1763689

AXA, le numéro un mondiale de l’assurance-vie et de la gestion d’actif, va renforcer sa branche micro assurance en Afrique et Asie notamment, avec comme cible une « classe moyenne émergente mais insuffisamment protégée ».

Le groupe entend « allouer des ressources et une expertise spécifiques à ces nouveaux clients afin de développer des offres d’assurance-vie, santé, dommages et d’assistance, en s’appuyant sur des schémas de micro assurance déjà̀ développés localement par les équipes d’AXA en Asie, en Afrique et en Amérique Latine », informe la firme dans un communiqué publié ce 11 février.

Cette initiative va permettre de concevoir des offres innovantes, en termes de partenariats, de produits, de services, de canaux de distribution ou de modèles d’activité́, afin de mieux répondre aux besoins de cette cible.

Pour accélérer la mise en œuvre de cette stratégie, AXA a porté à 46% sa participation au capital du britannique MicroEnsure (aux côtés de l’IFC et Sanlam notamment), l’un des leaders mondiaux du marché́ de la micro assurance sur les terminaux mobiles, présent dans 17 pays en Asie et en Afrique.

Selon une étude conduite par Accenture en 2013, cité par la source, on estime qu’entre 3 et 4 milliards d’individus de la classe moyenne mondiale ont besoin d’une assurance, soit un marché́ de 30 à 50 milliards de dollars en termes de primes d’assurance.