UMACLes courtiers marocains d’assurance  ont demandé à l’autorité de tutelle le report de l’application de la nouvelle circulaire N° 10/2015 devant entrer en vigueur le 1er avril 2016.

Cette loi analogue à l’article 13 de la zone CIMA porte sur l’encaissement des primes, le paiement des sinistres et les relations entre les intermédiaires d’assurances et les entreprises d’assurances et de réassurance.

La  demande de report a été adressée à Monsieur Hassan BOUBRIK qui vient d’être nommé président de la nouvelle instance de régulation du secteur des assurances ( ACAPS ) lors du conseil des ministres tenu le samedi 06 février 2016 à la ville de Laayoune.

Dans la lettre de l’Union marocaine des agents et courtiers d’assurance  (UMAC) qui porte la signature de son Président, Dr Jamal Diwany, il y est fait mention de l’impréparation du secteur: «A quelques semaines de l’application de la circulaire, nous continuons à constater que les conditions ne sont pas réunies pour asseoir de nouvelles modalités d’encaissement auprès de notre clientèle…».

L’UMAC s’inquiète en outre que des centaines d’intermédiaires d’assurance de proximité (nouvellement installés en grande partie) ne pourront pas survivre à la transition. Plus des 3/4 des réseaux de courtiers cumulent des arrièrés- clients qu’il faudrait d’abord assainir selon l’UMAC avant de changer les règles d’encaissement des primes.