La Banque mondiale va financer la construction d’une centrale thermique de 50 Mégawatts. Ce projet qui vise à réduire le déficit énergétique dans le pays, est évalué entre 80 et 100 millions de dollars et sera entièrement financé par l’institution financière.

Le vice-président de la banque mondiale, le sénégalais Mathar Diop, a fait la révélation au cours de sa visite de 48 heures au Burkina Faso. « Nous pensons allouer une enveloppe de 80 à 100 millions de dollars pour aider les autorités du pays à faire face au déficit énergétique », a précisé Makhtar Diop.

Il n’a toutefois pas toutefois donné de détails techniques sur les modalités et la date de démarrage du projet.

Share Button