BCEAO-04

C’est la conclusion du rapport 2015 de la BCEAO, publié le 4 février en marge de la 4em table ronde des dirigeants de l’Initiative africaine sur les politiques des services financiers via la téléphonie mobile (AMPI), tenue à Dakar.

Les usagers de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ont ainsi réalisé 346,9 milliards d’opérations d’une valeur de 5121 milliards de F CFA, respectivement en hausse de 33% et 36% comparativement à fin décembre 2014.

En termes d’activité sur les neufs premiers mois de l’année 2015, la valeur journalière des transactions financières effectuées via le téléphone mobile s’est élevée à 18,96 milliards de F CFA pour une moyenne de 1 260 575 opérations traitées. Contrairement à 2014, où la valeur journalière de transactions financières effectuées par mobile money s’élevait à 10,3 milliards de F CFA, pour une moyenne de 710 242 opérations traitées. En 2013, la valeur journalière de transactions financières effectuées par mobile money s’élevait à 4,4 milliards de F CFA.

La forte croissance enregistrée depuis 2013 dans le mobile money en Afrique de l’Ouest  découle de l’union entre les opérateurs de téléphonie mobile et les banques.

C’est le cas des groupes Ecobank, BNP Paribas, Société Générale et BIAO qui se sont associés à travers leurs filiales d’Afrique de l’Ouest avec Orange, MTN et Airtel.

Selon le gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné, la sous-région enregistre plus de 20 millions d’utilisateurs du mobile money, contre 11 millions en 2013.

Par Bandiaré NDOYE

Ce contenu pourrait également vous intéresser