arton585

L’effritement  du  ratio global de liquidité en devise à  49% au septembre 2015, contre 56% en 2012, confirme le manque de liquidité dans les banques égyptiennes, a annoncé la Banque centrale égyptienne depuis 3 février denier (BCE).

Ce manque de liquidité s’explique par la faible disponibilité du dollar américain sur le marché égyptien. Au 31 décembre 2015, les réserves de change du pays étaient de 16,4 milliards de dollars, en baisse de près de la moitié, comparée à leur niveau de décembre 2010. Pour les banques commerciales égyptiennes, la pression sur les ratios des devises s’accentuent.

Selon la BCE, pour relever le niveau de liquidité, les banques égyptiennes doivent se lancer sur le marché international de la dette. Au cours du deuxième semestre 2015, National Bank of Egypt et Bank Misr ont ainsi mobilisé près de 500 millions de dollars.

Une promesse de ligne de crédit de 800 millions de dollars a été faite en mi-janvier par la Chine pour assurer le dénouement de la situation financière de ces banques.

Ce contenu pourrait également vous intéresser