terrabA la faveur de l’inauguration d’un nouveau site de production des engrais, lundi 1er février à Jorf Lasfar (100 km au Sud-Ouest de Casblanca, en bordure de l’Atlantique), l’Office chérifien des phosphates a dévoilé ses ambitions.

«Cette unité est une première d’une série de 4 installations qui seront prêtes d’ici un an et demi pour porter la position de l’OCP à 12 millions de tonnes» contre 4 millions en 2010, a fait savoir Mostafa Terrab, PDG de ce conglomérat qui est également numéro un mondial des phosphates.

L’unité inaugurée par le Roi Mohammed VI comprend une capacité annuelle de 1 million de tonnes d’engrais, 1,4 millions de tonnes d’acide sulfurique et 450 000 tonnes d’acide phosphorique.

Depuis quelques années, le géant marocain fondé en 1920 est entrain de changer de cap. Aux exportations de phosphates (47 millions de tonnes en 2015) vers l’Inde et le Pakistan en général, s’ajoutent désormais les ventes d’engrais à l’Afrique, devenue priorité des priorités, comme l’a déclaré M. Terrab. Et de préciser d’ailleurs que la production de cette unité, qui a nécessité un budget de l’ordre de 5,3 milliards de dirhams (537 millions de dollars), sera dédiée aux marchés africains qui connaissent une croissance “très forte”.
Le groupe qui profite de la hausse dû dollars a vu ses profits nets en progression de. 66% à 3,9 milliards de dirhams sur le premier semestre 2015.

Share Button