rp_Capital-Occident-200x160.jpgSelon le rapport de l’African Capital Venture Association regroupant les opérateurs africains du capital investissement, le secteur a enregistré 823 deals entre 2010 et 2015. Ces transactions sont évaluées à 21,6 milliards de dollars sur la période.

Les montants levés par les fonds de capital investissement ont atteint 16 milliards de dollars. La moitié des fonds engagés dans ces levées sont régionaux, c’est-à-dire spécialisés dans une certaine région d’Afrique.  En outre, 1/3 de ces fonds sont subsahariens et le reste panafricains.

Les deals en dessous de 250 millions de dollars semblent avoir pris le dessus entre 2014 et 2015 contrairement aux gros deals en mode ralenti. Le commerce et les services (Santé, équipement industriel) ont été les premiers destinataires des montants investis.

D’un point de vue purement quantitatif, 2015 qui a vu la signature de deals marquants  (à l’exemple de celui conclu entre le groupe Azalai et le fonds PCM Capital Partners) aura été une année record avec 4,3 milliards de dollars levés contre 1,9 mds  en 2014 et 3,5 milliards de dollars atteints lors du précédent pic de 2013.

Les deux champions des closing sont dans l’ordre le fonds généraliste subsaharien  Abraaj Africa Fund III qui a levé 990 millions de dollars, suivi du panafricaniste African  Developement Partners (725 millions de dollars). Compte tenu de l’effort consenti en 2015, l’année 2016 devrait normalement marquer une certaine accalmie sur le front des levées. Les war rooms des fonds devraient par contre tendre l’oreille et aller à la rencontre des bons deals de plus en plus rares.

Ce contenu pourrait également vous intéresser