La Polyclinique internationale Sainte Anne-Marie (PISAM) d’Abidjan, l’un des tous premiers centres de référence médicale en Afrique de l’ouest, a obtenu un financement de 10 milliards FCFA auprès de la Société générale de banque Côte d’ivoire (SGBCI) pour sa rénovation et l’accroissement de ses capacités d’accueil.

L’accord liant les deux parties a été paraphé ce 27 janvier. « Cette signature marque un nouveau départ pour la PISAM », a affirmé Eric Djibo, directeur de la plus importante infrastructure hospitalière privée en Côte d’Ivoire inaugurée en 1985.

Les travaux devront démarrer à compter du 1er avril et ce durant dix-huit mois, jusqu’au second trimestre 2017. De 126 lits, la capacité d’accueil va doubler à 216 lits en plus du renforcement du plateau technique. A savoir, notamment, la mise en place d’un service diagnostic complet avec des équipements de dernière génération dont « un IRM haut champ », des blocs opératoires « de standard internationaux » et de nouveaux services d’hospitalisation « pour éviter la saturation », indique une note d’information publiée ce lundi par la PISAM.

A noter que « des mesures ont été prises » afin que les services restent ouverts durant les travaux, assure-t-on.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser