DSC_0064(2)

Air Côte d’Ivoire a dévoilé son plan de vol pour la nouvelle année. La compagnie aérienne qui enregistre une croissance à deux chiffres depuis son lancement fin 2012, entend poursuivre son expansion au cours de l’année, a annoncé vendredi son directeur général, René Decurvey.

Air Côte d’Ivoire démarre l’année sous de bons auspices. Dopée par des chiffes en hausse, la jeune compagnie aérienne ivoirienne, dont le premier vol s’est effectué le 12 novembre 2012,  prend de la consistance. Avec 600 000 passagers transportés en 2015, soit un peu plus de 40% des fréquentions à l’aéroport international d’Abidjan, Air Côte d’Ivoire a enregistré un chiffre d’affaires de 76,01 milliards F CFA, en hausse de 36% par rapport à 2014 (55,6 milliards en 2014 et 33,1 milliards en 2013).

Des chiffres qui s’expliquent par « une stratégie de différenciation », portant sur la qualité du service, des prix compétitifs et un positionnement sur la plateforme d’Abidjan (un hub sous régional), avait apprécié l’agence de notation Bloomfield Investment lors de notation de l’entreprise en fin d’année dernière.

Pour l’année en cours, la compagnie projette 100 000 nouveaux passagers pour près de 90 milliards FCFA de revenus, avec notamment l’augmentation des dessertes (une vingtaine de villes en Afrique de l’ouest et du centrale) avec l’ouverture d’une liaison avec Abuja ce début février. Mais aussi le renouvellement et le renforcement de la flotte.

Après l’acquisition en janvier d’un Bombardier Dash 8Q400, ce sont cinq avions neufs qui sont en cours de négociation avec Airbus (trois A319 et deux A320) pour remplacer ceux du constructeur européen en activité, avait informé le transporteur dans un communiqué. Ce qui va améliorer l’opérationnalité de ses sept appareils en exploitation, lesquels devraient passer à neuf d’ici la fin de l’année.

Une expansion qui sera portée par une nouvelle hausse du capital à 100 milliards FCFA selon la direction, après une première augmentation intervenue ce début d’année à 65 milliards FCFA contre 25 milliards en décembre.

Avec un résultat net négatif comptabilisé depuis sa création (-13,8 milliards FCFA en 2014), la compagnie programme distribuer ses première dividendes à partir de 2018.

 

Share Button