Screenshot_2016-01-27-13-14-08-1

En conseil des ministres lundi à Kara, l’exécutif togolais a adopté un décret relatif à la mise en place des organes de gestion du mécanisme de réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+). 

Selon les termes du communiqué du gouvernement, le décret permettra de mettre en place, conformément aux dispositions internationales, le comité national, le groupe national et la coordination nationale, vu que les organes du REDD+ se veulent institutionnels et inclusifs.

« En rendant opérationnel les outils de gestion du REDD+, le gouvernement confirme son engagement à réduire la déforestation, à restaurer les puits de carbone et à renforcer les stocks de carbone à travers l’agroforesterie, le reboisement, la conservation et l’aménagement durable des forêts », poursuit le communiqué.

A noter que ce processus fait suite à un programme initial appelé PRO-REDD, dont le Togo a bénéficié dans le cadre de la préparation de REDD+ et la réhabilitation de ses forêts.

 

Par Nephthali Messanh Ledy

Ce contenu pourrait également vous intéresser