arton9965

Le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, et son ministre des finances ont signé mercredi 20 janvier à Jeddah (Arabie Saoudite), trois conventions de financement avec la Banque islamique de développement (BID), pour un montant total de 194 millions de dollars, soit environ 97 milliards de F CFA.

D’une valeur de 120,08 millions d’euros, la première convention porte sur le projet de construction du corridor UEMOA CU9 (Adoua-Kara), un axe qui relie les cinq régions économiques du Togo, et qui permet un accès direct au Port de Lomé via le Burkina voisin, et par ricochet, tous les autres pays du sahel.

La deuxième convention est relative au secteur de l’énergie, avec à la clé, un montant de 46 millions de dollars destinés à l’électrification de 43 villages dans les villes de Mango et Dapaong, dans le nord du pays, alors que la troisième porte sur l’éducation.

Trois conventions qui portent à 318 millions de dollars, le portefeuille de la BID au Togo.

Par Nephthali Mesanh Ledy