33%38784_eco_24-06-2014_p27-1.qxpL’opérateur australien Sundance Resources Limited vient d’annoncer le report de ses travaux d’exploitation de la mine de fer de Mbalam-Nabeba à cheval entre les frontières camerounaise et congolaise. Dans un communiqué de l’entreprise publié ce 13 janvier, Sundance explique ce report par l’annonce de l’ajournement «inattendu» de la signature du contrat d’ingénierie entre le gouvernement du Cameroun et une entreprise de construction chinoise, portant sur la construction d’une ligne de chemin de fer entre le lieu de l’exploitation et le port en eau profonde de Kribi (Sud du Cameroun).

Selon Sundance Resources Limited, le constructeur chinois a, à la dernière minute, décidé de reporter ladite signature, jusqu’à ce que «les conditions du marché s’améliorent et que le processus de recherche des financements soit plus avancé». Or, pour l’operateur australien, le début des travaux de la ligne ferroviaire, dont la signature du contrat était annoncée en fin décembre dernier, était la condition pour le lancement de la recherche des financements en vue de l’exploitation de la mine de Mbalam-Nabeba.

Pour rappel, Sundance s’était désisté juin 2015 à mobiliser les financeurs pour la construction de la ligne de chemin de fer. Le gouvernement camerounais s’était alors engagé à organiser le tour de table pour plus de 500 millions de dollars.

Ce contenu pourrait également vous intéresser