Screenshot_2016-01-13-19-43-55-1

Va-t-on vers une sortie de crise pour la monnaie sud-africaine (Rand) qui est entrain de se reprendre depuis quelques jours. Après avoir perdu près de 9% en milieu de journée, le 11 janvier 2016, frôlant les 19 rands pour un dollar US, le rand s’est repris peu à peu, gagnant d’abord 1,14% mardi, puis 1,5% ce mercredi 13 janvier 2016.

Cette accalmie s’explique par le rebond des marchés asiatiques notamment la Chine. Cependant, certains spécialistes restent sceptiques par rapport à cette reprise qui est loin d’atteindre la période de 2015 où la monnaie sud-africaine s’échangeait à 11,5 Rands contre 1 dollars.

« Vous avez du mal aujourd’hui à croire que le Rand a perdu près de 30% de sa valeur depuis l’année dernière, on s’y est fait psychologiquement à devoir payer aussi cher », a commenté David Shapiro, le directeur général adjoint de la banque sud-africaine, Sasfin Bank.

Dans la même vaine, l’analyste des devises pour le compte du groupe sud-africain Firstrand Bank, joue la carte de la prudence car estime-t-il, que la reprise du rand reste toujours faible.

Pourtant, le repli du rand ne fait pas seulement des malheureux, il peut constituer des opportunités d’affaires pour les investisseurs. Une forte hausse des placements sur les actifs liés à l’or, avait accompagné la dernière chute du rand en début de semaine. Le métal jaune a toujours été considéré comme une valeur refuge dans les périodes de forte volatilité, comme c’est le cas actuellement.