image
L’équipe de choc d’Atlas Mara. Derrière les deux fondateurs, un banquier londonien et un milliardaire Ougandais, aux avant postes sur cette photo,  une équipe de stratèges dont Arnold Ekpe, ex DG d’Ecobank, troisième à partir de la gauche.

 


A peine achevé le closing de son opération de prise de contrôle de la Banque populaire du Rwanda (BPR), pour 20,4 millions d’euros, la holding d’investissement londonienne Atlas Mara annonce avoir lancé une fusion de la BPR avec la BRD Commercial Bank, la branche commerciale de la Banque rwandaise de développement (dont elle a acquise 77% de part en 2014 auprès du gouvernement rwandais).

 

 

Atlas Mara va ainsi constituer la deuxième institution bancaire du Rwanda avec un total bilan de 325 millions de dollars, derrière la Banque de Kigali, et le premier en termes d’agences (191 en 2015) souligne la société d’investissement dans un communiqué publié ce 7 janvier.

L’entité crée sera dénommée BPR dont Atlas Mara détiendra 62% du capital, aux côtés d’autres actionnaires comme le groupe néerlandais Rabobank. Et Sanjev Anand, ex directeur général du kenyan I&M Bank au Rwanda et ancien de Citibank,  en prendra la direction, précise la même source.

Fondée en 2013,  Atlas Mara est le fruit d’une joint-venture entre l’ancien patron de Barclays PLC, Bob Diamond,  et le milliardaire anglo-ougandais Ashish Thakkar qui a pour ambition de devenir la première institution financière en Afrique subsaharienne. Le groupe financier qui détient par ailleurs des parts dans le groupe bancaire botswanais BancABC (majoritaire) et l’Union Bank of Nigeria est présent dans sept pays du continent (Botswana, Zimbabwe, Zambie, Tanzanie, Mozambique, Rwanda et Nigeria). Et des négociations en cours devraient aboutir au rachat de la Finance Bank Of Zambia.

En août dernier le groupe a obtenu un financement de 200 millions d’euros du fonds d’investissement américain OPIC pour poursuivre son expansion sur le continent.

Ce contenu pourrait également vous intéresser