arton1522

La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, invite le gouvernement camerounais à multiplier les investissements dans les infrastructures.

Pour la directrice du FMI, en visite au Cameroun depuis le ce 7 janvier, « il est extrêmement important de mettre en place des politiques permettant de mieux résister aux chocs et privilégier les dépenses d’infrastructures, dont la réalisation contribuera le plus à la croissance économique et à la création d’emplois, tout en évitant une accumulation trop rapide de la dette».

Même si le pays affiche de très bons résultats, avec une croissance économique à presque 6 % au cours de ces deux dernières années, grâce entre autres à une bonne gestion de la chute constante des cours du pétrole et des attaques répétés de Boko Haram sur le sol camerounais, grâce notamment à une forte augmentation de la production pétrolière et un nouvel accroissement de l’investissement public, Christine Lagarde fustige les problèmes de compétitivité structurelle observés dans le pays.

La directrice du FMI fait référence à un « environnement des affaires peu propice à l’investissement privé et l’absence de progrès en matière d’intégration régionale, qui «risquent de continuer d’entraver le développement du secteur privé, entraînant un taux de croissance à moyen terme d’environ 5 % seulement».