imageLe groupe Forafric, fleuron national de la minoterie industrielle, prend le contrôle du groupe Tria, un acteur majeur du secteur créé en 1976.

Le Groupe Tria compte 2 minoteries industrielles, une société de distribution, une unité de pâtes alimentaires et de couscous, ainsi qu’une société de négoce et de stockage de céréales. De nombreuses synergies sont attendues de cette union, notamment dans les domaines du stockage, de la logistique, des achats, des ressources humaines, et permettra au groupe de présenter un éventail élargi de produits.
Le groupe Forafric-Tria comptera près de 1 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires consolidé de plus de deux Milliards de dirhams 200 millions d’euros ). L’ambition déclarée de Yariv Elbaz, lors de la reprise du groupe Forafric reste inchangée, c’est à dire celle de créer un champion africain du secteur, créateur de valeur et d’emplois, grâce à l’implantation de nouvelles unités sur le continent. D’ailleurs l’année 2015 aura été particulièrement riche en évènements pour le groupe Forafric avec le début du déploiement sur le continent Africain, notamment par la création d’une plate-forme logistique au Gabon, et l’intégration du groupe Tria dans son périmètre.

A noter que c’est le cabinet Valyans qui a agi en tant que conseil exclusif dans la mise en œuvre de ce rapprochement. ‘Nous entendons poursuivre le développement du groupe en nous appuyant sur notre politique commerciale de proximité et en maintenant nos standards de qualité qui représentent les piliers de notre développement’’, a déclaré Khalid Assari, Directeur Général du Groupe FORAFRIC-TRIA. L’objectif de la synergie est claire comme l’a rappelé Mustapha Jamaleddine, vice-président du groupe Forafric-Africa: “Il s’agit de profiter de la complémentarité entre 2 grands groupes marocains où nous mettrons à profit notre expérience de près de 50 ans dans le domaine de la production et de la commercialisation de produits céréaliers’’.

 

source: communiqué

Share Button