Cooperative and village of SANTAN KOUTOU

De 114.000 tonnes en 2014, la production du coton est passée à 85.000 tonnes en 2015, soit une chute de 30 % environ.

Le déficit de précipitations, notamment dans la partie sud du pays, a été la principale difficulté, explique Essowe Batana, le directeur général de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT). « La pluie n’est pas arrivée au bon moment ».

A noter que de 2013 à 2014, la production a enregistré une hausse de 45%.

Avec une prévision de 130.000 tonnes au terme de cette nouvelle saison, le Togo envisage une production de 200.000 tonnes de coton à l’horizon 2022. Une filière qui contribue à hauteur de 7% au PIB national.

Par Nephthali Messanh Ledy

Ce contenu pourrait également vous intéresser