2015-12-29-18-11-48--1883280392

Le gouvernement nigérian renforce la part des dépenses d’investissements dans le  budget pour l’exercice 2016, en vue de relancer une économie nationale anémiée par la forte chute des cours de pétrole.  

Les dépenses d’investissements, annoncées par le président nigérian Muhammadu Buhari le 22 décembre, seront triplées comparativement à l’exercice 2015. Elles ont été fixées à 1800 milliards de nairas soit près de 30% du budget, pour un total de 6090 milliards de nairas (environ 30,8 milliards de dollars).

«Nous croyons que ce budget, tout en aidant l’industrie, le commerce et l’investissement à se ressaisir, répondra de toute urgence aux problèmes pressants du chômage des jeunes et des conditions de vie terribles des Nigérians extrêmement pauvres et vulnérables», a déclaré M. Buhari à l’assemblée nationale.

Le président Buhari a par ailleurs annoncé que 433,4 milliards de nairas devraient être alloués aux infrastructures essentielles comme l’énergie et le logement, tandis que 202 milliards de nairas serviront à améliorer les transports. Le budget 2016 se base sur un prix du pétrole de 38 dollars le baril.

Les revenus du Nigeria ne devraient pas dépasser 3860 milliards de nairas en 2016. Le déficit lui, devrait atteindre 2200 milliards de nairas. Les ressources d’emprunt s’élèveront à 1840 milliards, dont 900 milliards devraient être levés sur les marchés internationaux de la dette.

La croissance du Nigeria est de 4% cette année contre 6,3% l’année dernière, selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI). Mais le projet de budget table sur un léger rebond de la croissance en 2016, à 4,37%.

Share Button