2015-12-28-15-46-14-503301996

Kinapara Coulibaly est le nouveau directeur général du BNETD, le Bureau national d’étude technique et de développement, la très réputée agence publique en charge des grands projets de développement de l’Etat ivoirien.

Ce diplômé de la prestigieuse Ecole Polytechnique de Paris, en France (2001), devient ainsi un des hommes clés du président Alassane Ouattara. Le BNETD devra en effet, être l’un des principaux artisans de la mise en œuvre de l’important programme d’investissement de 29 000 milliards de francs CFA, 44,3 milliards d’euros (2016-2020), destiné à propulser le pays au rang des nations émergentes à l’horizon 2020.

Agé de 37 ans (et aussi diplômé de l’Ecole nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace de Toulouse, France), il a débuté sa carrière professionnelle en 2003 au Royaume-Uni en tant qu’ingénieur systèmes embarqués chez Schlumberger, le géant mondial des services pétroliers, puis a très vite occupé des postes de responsabilité au Royaume-Uni, en France et aux Etats-Unis. Il rentre en Côte d’Ivoire en 2013 et occupe la fonction de Conseiller à la présidence de la République, en charge des projets de développement puis de directeur général adjoint du BNETD à partir de juin 2014.

Kinapara Coulibaly devient ainsi le second polytechnicien à la tête du BNETD, après un certain … Tidjane Thiam, actuel directeur général du crédit Suisse, qui dirigea la structure entre 1994 et 1999.

Crée en 1978 sur les cendres de la défunte Direction des Grands Travaux (DGTX), le BNETD assure notamment auprès du gouvernement (et du secteur privé) la mission de conseil, de planification, de conception et de supervision des grands chantiers dans des domaines aussi variées que le BTP, l’énergie, les mines, l’agriculture, les technologies de l’information, etc.

Le BNETD exporte aujourd’hui son expertise en Afrique avec quatre succursales implantées au Bénin, au Congo, au Gabon et en Guinée Equatoriale ainsi que deux représentations en France et au Canada.

Le nouveau directeur prendra officiellement fonction ce 4 janvier, en remplacement de Pascal KRA KOFFI, admis à faire valoir ses droits à la retraite.