images

Un contrat pour la réhabilitation de la ligne ferroviaire Dakar-Kidira a été signé le 23 décembre entre l’Etat du Sénégal et le groupe de BTP China Railway Construction Corporation International (CRCII).

D’un coût global de 754 milliards de FCFA (1, 25 milliards de dollars), la réhabilitation concerne 633 km de voies ferrées, a annoncé le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement, Mansour Elimane Kane.

Le financement sera entièrement assuré par un prêt chinois avec un taux concessionnel d’environ de 2 % et une durée de remboursement de 30 ans. Le projet devrait durer quatre ans et générer 20 000 emplois. Selon les termes du contrat, 15% des travaux de réhabilitation seront confiés à des entreprises locales, ce qui représente en chiffre, 113 milliards de francs CFA. Le projet comprend aussi des travaux sur le segment Tambacounda-Kédougou (Est et Sud-est), d’une longueur de 310 kilomètres.

Il faut signaler que la signature du contrat avec le groupe chinois n’a pu se faire qu’après la récente annulation de la concession d’exploitation de la ligne attribuée à la société Transrail, appartenant à l’homme d’affaires franco-sénégalais Abbas Jaber. Une annulation que le ministre Elimane Kane juge «fondée»  puisque «ce concessionnaire ne pouvait pas mettre autant d’argent dans la réhabilitation du chemin de fer».

Ce contenu pourrait également vous intéresser