Screenshot_2015-12-22-16-50-57-1

La Côte d’Ivoire a lancé ce vendredi 18 décembre la campagne de commercialisation 2015-2016 du café, avec un prix d’achat garanti aux producteurs fixé à 670 francs CFA (1,02 euros) le kilogramme « pour du café séché, décortiqué et bien trié », contre 650 francs (0,99 euros) lors de la dernière campagne.

La production ivoirienne de café, qui s’est établie à 126 000 tonnes sur la dernière campagne (contre 106 000 tonnes la période précédente), devrait confirmée la tendance haussière de ces dernières années avec la remontée des cours mondiaux et des prix d’achat. Un contexte qui a favorisé la reprise en main des plantations abandonnées par les paysans au profit d’autres spéculations (cacao, hévéa, palmier à huile, etc.). 

« Avec la fixation d’un prix garanti rémunérateur de 650 FCFA le kilogramme pour la campagne 2014-2015, l’on a observé un meilleur entretien des plantations qui devrait avoir pour conséquence une augmentation de la production des campagnes à venir », souligne le Conseil café-cacao, l’organe public de gestion de la filière, dans un communiqué publié à l’occasion.

Aussi le nouveau prix adopté au cours de cette campagne représente-t-il « 64,42% du prix CAF aux producteurs en maintenant à la baisse la fiscalité et la parafiscalité », conformément aux engagements du gouvernement de rétribuer les planteurs à un niveau minimal de 60% du prix CAF.

La production attendue est de l’ordre de 130 000 tonnes.

 

Share Button