imageLe comité de politique monétaire (CPM) de la banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a annoncé dans un communiqué publié le 17 décembre, que les prévisions de croissance dans la zone de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) n’ont pas été atteintes pour l’année 2015.

Le taux de croissance dans cet espace communautaire est de seulement 2,4 % contrairement à l’estimation qui la situait à 4,2 %.
Les statistiques révèlent qu’en 2013  la zone CEMAC a connu un ralentissement de la croissance à 1,6% et pour l’année 2014, elle a enregistré une hausse de 4,4%.

Les tendances favorables de l’année précédente ont influencé les autorités de la BEAC à tabler sur une croissance de 4,2% pour l’année 2015. Mais les prévisions de la croissance seront vaines en 2015, puisque le CEMAC a reculé de 2 points par rapport à l’année dernière (4,4% en 2014 contre 2,4 en 2015).
Selon les experts, cette contre-performance est surtout dues à la baisse des cours mondiaux du pétrole (5 des 6 pays de la CEMAC en sont producteurs) mais également à l’insécurité géo politique qui règne dans cette région notamment en RDC, au Cameroun avec les attaques de la secte Boko Haram.
Ibrahima Dia Junior