image
MM Raymond Farhat (à gauche), directeur général de Saham Finances SA et Michel Abrogoua, fondateur et président de PAPH, scellant la transaction, le 16 décembre 2015 à Abidjan.

 

Le groupe financier ivoirien, Phœnix Africa Partners Holding (PAPH), se diversifie hors du secteur de la finance, en prenant pied dans le secteur immobilier.

La fin d’année 2015  s’annonce plutôt riche d’activités pour le groupe financier ivoirien, Phœnix Africa Partners Holding (PAPH) et sa principale filiale, Phœnix Capital Management (PCM).

Ainsi, PAPH vient de s’ouvrir une belle fenêtre sur le secteur de l’immobilier et de la construction en acquérant un peu plus de 80% du capital des sociétés Batim-Côte d’Ivoire (Construction et Promotion immobilières) et SATCI (Aménagement et équipement de terrains). Deux entreprises qui jusque-là appartenaient au pôle immobilier du groupe d’assurances marocain, Saham, en Côte d’Ivoire.

En effet, créé en 1989,  Batim-CI s’est imposé avec son approche innovante en matière de construction immobilière comme le premier opérateur privé du secteur de la construction et de la promotion immobilière en Côte d’Ivoire.

Son portefeuille comprend 10 projets dont le montant avoisine les 35 milliards de francs CFA. Les activités de Batim-CI et sa filiale SATCI concernent toutes les branches de l’immobilier et du BTP, notamment la promotion immobilière, l’aménagement et la viabilisation des terrains urbains et les travaux d’entreprise et de BTP.

La transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, a été scellée, le 16 décembre 2015 sur les bords de la lagune Ebrié par MM Raymond Farhat, directeur général de Saham Finances SA et Michel Abrogoua, fondateur et président de PAPH.

L’ambition de PAPH qui vient ainsi de racheter au groupe Saham les deux entreprises de son pôle immobilier en Côte d’Ivoire, « est de développer leur niveau d’activité pour en faire des acteurs privés clés dans les domaines de la construction et promotion immobilière, l’aménagement, la viabilisation et l’équipement de terrains » a indiqué Michel Abrogoua.

Pour ce faire, le nouveau propriétaire de Batim-CI et sa filiale SATCI entend « capitaliser la longue expérience et la grande expertise de ces entreprises dans leurs domaines de compétence respectifs et renforcer les activités nouvelles dans le BTP ».

Michel Abrogoua, désigné meilleur entrepreneur 2015 en Côte d’Ivoire par le patronat ivoirien et classé par notre rédaction parmi les 100 leaders africains qui ont fait bouger le continent au cours de l’année finissant, confirme ces statuts avec l’acquisition de Batim-CI et SATCI qui sont les fleurons du pôle immobilier du groupe Saham.

En effet, le secteur immobilier ivoirien est en effervescence symbolisant le dynamisme de l’économie du pays. Le déficit de plus de 400 000 logements à l’échelle de tout le pays qu’il connaît actuellement, ouvre pour Batim-CI, de belles perspectives de «contribuer encore plus significativement, à la résorption du déficit structurel de logements en Côte d’Ivoire et à la satisfaction de la forte volonté des populations de la Côte d’Ivoire d’accéder à la propriété», analyse le président de PAPH.


 

Notons que Le groupe PAPH est le principal actionnaire de la société financière Phœnix Capital Management (PCM) qui opère dans la gestion de portefeuille, l’intermédiation financière, les opérations de marché boursier, la banque d’affaires et la gestion de fonds de capital investissement (private equity) conduite par sa filiale PCM Capital Partners (PCP). PCM est le promoteur avec ses partenaires, la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), le premier gestionnaire africain de fonds de pension, PIC, du West Africa Emerging Market Growth Fund (WAEMGF), un fonds de capital investissement pour le financement des PME opérant dans la sous-région, de 25 milliards de francs CFA.

 

Albert Savana, Abidjan