Screenshot_2015-12-17-20-53-16-1

C’est un beau cadeau de fin d’année pour la Côte d’Ivoire. Le pays vient d’être déclaré éligible au Millenium Challenge Corporation, un programme d’aide au développement financé par le Congrès américain.

Réuni en Conseil d’administration présidé par le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, ce mercredi 16 décembre, l’organisation américaine du même nom a validé l’éligibilité de la Côte d’Ivoire au programme.

« Côte d’Ivoire is really back » s’est réjoui Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre ivoirien, qui a annoncé la nouvelle à la presse. C’est le couronnement de quatre années de reformes au terme desquelles, le pays est parvenu à « passer au vert » (a obtenu une moyenne de 10/20) dans 13 indicateurs sur la vingtaine listée, alors que dix sont normalement requis. L’enjeu, ce sont environ 500 millions de dollars de ressources additionnelles, sous forme de dons, qui devraient être injectées dans l’économie ivoirienne sur cinq ans au profit de projets porteurs de croissance et de lutte contre la pauvreté (infrastructures notamment).

Début janvier, une équipe américaine fera le déplacement à Abidjan pour définir les modalités de mise en œuvre du programme.

« Notre objectif est de valider tous les 20 indicateurs (…). Aucun pays ne l’a fait auparavant, mais la Côte d’Ivoire peut être le premier », a souligné Kablan Duncan. Les 20 indicateurs, regroupés en 3 catégories (bonne gouvernance, investissements dans les ressources humaines et mesures en faveur de la libéralisation économique) sont évalués par des organismes indépendants (dont le FMI et la Banque mondiale) et portent entre autres, sur la politique fiscale et commerciale, la corruption, la protection de l’environnement, les libertés civiles etc.

 

 

Des pays comme le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal, le Ghana et le Maroc bénéficient déjà du programme MCC.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser