images-2

Ça sent le roussi entre le Maroc et la Belgique. Les accords agricoles entre ces deux pays sont suspendus par la cour européenne. La raison en est que le conseil de l’Union européenne n’a pas vérifié si l’exploitation des ressources naturelles du Sahara, sous contrôle marocain, se faisait ou non au profit de la population de ce territoire.

Cette suspension n’est pas bien appréciée du coté du royaume chérifien qui déplore des motivations inavouées. «À l’heure où l’accord, au bout de trois années d’application, s’approche d’une clause de rendez-vous censée l’orienter vers une plus grande ouverture, nous assistons à cette décision incohérente, qui va à l’encontre de l’esprit de partenariat historique entre le Maroc et l’UE»  a affirmé Aziz Akhannouch , ministre de l’agriculture du royaume.

Cette décision peut être revue car l’union européenne a souligné son intention de faire appel. Selon , Federica Mogherini, représentante aux affaires étrangères et à la politique de sécurité de l’UE, Rabat et Bruxelles ont un partenariat vaste, solide et ancré dans le cadre du statut avancé dont bénéficie le Royaume.

Il faut noter que, cette mesure a été prise par la cour européenne suite à une plainte du Polisario (front populaire de libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro), un mouvement qui s’oppose au Maroc pour le contrôle du Sahara occidental.

Ce contenu pourrait également vous intéresser